Le changement climatique signifie jours rallongent, les scientifiques à trouver

Climate change means days are getting longer, scientists find

 

Propulsé par Guardian.co.ukCet article intitulé “Le changement climatique signifie jours rallongent, les scientifiques à trouver” a été écrit par Oliver Milman, for theguardian.com on Friday 11th December 2015 19.00 UTC

The impact of climate change may appear to be overwhelmingly negative but there is a bright spot for those who struggle to find enough time in the day: melting glaciers are causing the rotation of the Earth to slow thereby lengthening our days, new research has found.

Harvard University researchers have provided an answer to a long-held conundrum over how shrinking glaciers are affecting the rotation and axis of the Earth, le calcul que la durée d'une journée est allongée par une milliseconde cours de la dernière 100 ans.

Les freins seront plus fortement appliquées à la rotation de la Terre que les glaciers fondent à un rythme toujours plus rapide, ce qui signifie qu'au moins cinq millisecondes seront ajoutés à chaque jour au cours du 21e siècle. L'axe de la Terre se déplacera trop, avec le pôle nord réglée pour se déplacer position en environ 1cm (o.4in) cours de ce siècle.

La recherche, publié dans la science avance, apparently solved a scientific puzzle known as “Munk’s enigma”, which came from a 2002 researcher paper by oceanographer Walter Munk, examining how the melting of glaciers had altered the Earth’s rotation and axis.

As land ice from the poles melts due to rising atmospheric temperatures, the shifting weight of water across the world should cause a change to the axis upon which the Earth spins, and a slight wobble in the rotation. Aussi, the added weight of water towards the equator will cause the Earth to slow, beaucoup de la manière d'un patineur filature chiffre ralentir si il ou elle atteint leurs bras loin de leur corps.

Munk pris en compte l'impact de la fin de l'âge de glace 5,000 Il y a ans, lors de la fusion au cours de la précédente 15,000 années auraient contribué à ralentir la rotation de la Terre. Mais, étonnamment, il a constaté que, même avec le niveau moyen de la mer monte de 2 mm par an au cours du 20e siècle, il n'y avait pas de changement à la rotation ou l'axe de la Terre au-delà de celle provoquée par l'ère glaciaire se termine.

“There should’ve been a whopping great signal and it would be immediate as it only takes days or weeks for that melted water from the poles to shift around the world,” said Jerry Mitrovica, professor of geophysics at Harvard University and leader of the research.

Mitrovica’s team went back to Munk’s research and applied the latest scientific understanding to it. They found that Munk had slightly overestimated the average sea level rise – it was around 1mm to 1.5mm each year over the 20th century rather than 2mm.

Ils ont également demandé un modèle mis à jour pour les calculs. Munk a assumé la Terre avait ajusté rapidement à la fonte des glaces qui a eu lieu avec la fin de l'ère glaciaire. Compréhension plus récente de ce temps, cependant, suggère que la Terre n'a pas été aussi sphérique que l'article sera maintenant pendant longtemps, que les énormes calottes glaciaires ont causé les pôles pour aplatir et l'équateur à bomber.

Une fois que l'équipe avait pris en compte d'autres influences telles que les marées, ils ont constaté que la fonte des glaciers du 20e siècle avait en effet causé la Terre pour ralentir et wobble. The speed of the planet’s rotation can be gauged from measurements of stars’ position in relation to Earth and also the orbit of satellites, which have to adjust slightly if the world’s rotation changes.

This slowdown is set to become more pronounced. The global average sea level rise is now over 3mm, according to the IPCC, with the volume of the world’s glaciers set to slump by between 15% et 85% par 2100, depending on how sharply nations reduce greenhouse gas emissions and reverse mass deforestation.

Une étude récente a révélé que la retraite actuelle des glaciers du monde était "sans précédent", avec des scientifiques avertissant que un énorme glacier Groenland qui détient suffisamment d'eau pour élever le niveau global de la mer par un demi-mètre a commencé à s'effriter dans l'océan Atlantique Nord. L'élévation du niveau de la mer est également alimentée par l'expansion thermique, où l'océan se développe comme il se réchauffe.

"La période de la journée est maintenant une milliseconde plus qu'il ya un siècle, mais qui permettra d'accélérer les augmentations fusion,"Mitrovica dit. «Les gens ne seront pas en cours d'exécution de leurs maisons crier sur une milliseconde supplémentaire, mais il ajoute encore une nouvelle confirmation de ce que nous faisons à notre environnement. Il est une autre empreinte digitale. "

guardian.co.uk © The Guardian Nouvelles & Media Limited 2010